Version imprimable Panne de Coran

Fais dans ton froc en état d'urgence



Au début l'Homme n'avait pas pied
il y avait de la lumière mais pas d'ombre
Et puis il est arrivé un problème,
genre Dieu ou autre chose.

Amal Gahm, poète zoroastrien


L'autre jour le Monsieur a dit qu'on était en guerre, et après il a chanté une chanson pour abreuver les sillons, et les gens à qui il parlait on chanté aussi.
Puis il a dit qu'il allait prendre presque tous les pouvoirs parce que exception urgence et tout ça et les gens qui chantaient avec lui vont lui dire d'accord, paraît-il en mon nom.

C'est toujours plus facile de pousser les esprits vers le bas que de les tirer vers le haut.

La guerre contre qui?

Un groupe de p'tits cochons ne fait pas un Etat
Quelle erreur ma bonne dame.

Au moins, il a dénoncé le terme "guerre de civilisation" exprimé par son P'tit Ministre qui quant à lui avait perdu son sang-froid comme d'habitude.

 
Ces deux responsables, qu'on ne soupçonnera pas malgré l'évidence de chercher à être réélus veulent un état d'urgence, des lois d'exception. La plupart de leurs opposants veulent pire.
Paraitrait que xx% de Français sondés par téléphone seraient d'accord pour moins de libertés, afin d'améliorer la sécurité.
J'avais plutôt l'impression que nos services de sécurité étaient déjà hyper-pros, hyper-efficaces si l'on considère leur réactivité et leurs résultats; que nos lois sont déjà assez restrictives -pour ne pas dire répressives- sans qu'on en rajoute.



J'avais aussi l'impression que la population préfère sa liberté, qu'elle le prouve en continuant de sortir, de s'aimer, de porter une jupe courte, de rire et d'écouter de la musique
de se toucher ici et là.

le rôle du shplouc n'est pas de vous dire ce qui est bien ou pas mais j'observe que les Etats policiers ne me plaisent pas, invoquant la sécurité à tout bout de champ; j'observe que derrière les rodomontades, le personnel politique est plutôt peureux et enclin à perdre le sens des proportions devant l'attaque; qu'il est donc à peu près inutile mais bon... J'observe que les populations sont plus souples et résistantes que politiques, médias et djihadistes ne veulent croire.
 Le pouvoir en France relève plus en fait d'une administration que d'une démocratie, le contre-pouvoir qu'incarnait la presse définit désormais la notion de temps et d'espace tandis que les réseaux sociaux font fonction d'accélérateur d'espace social, sans retenue ni contrôle de véracité.



ne pas vivre entre les califous et les sécurodingues

Il semble nécessaire de rompre la mauvaise pente déjà engagée avec la loi sur le renseignement issue après Charlie-Hebdo; ne pas accorder plus de pouvoirs aux élus, préserver le rôle de ce qu'on appelle la justice (en fait, la magistrature chargée d'appliquer les lois existantes).

Pour le reste et malgré que quelqu'un proche de moi y soit resté je fais confiance à la vie, incarnée par ces femmes extraordinaires qui considèrent ordinaire d'aller vers ce qu'elles aiment.

Parce que les autres, qui ont troqué la ceinture de chasteté pour la ceinture d'explosifs, n'ont apparemment pas la même interprétation de l'expression "se faire sauter".

L'absence d'esprit critique doit-elle devenir le courant de pensées dominant?
Zemmour ne devrait-il pas se laisser pousser la barbe et s'acheter un pavillon à Raqqa?
Celui (ou celle) qui exprime autre chose que la masse doit-il être lapidé?
Avez-vous déjà mangé de la compote de pommes et cumquat?



boutons de shplouc


Commentaires

hashtag #moutondePanurge

Ah! les réseaux sociaux! ses photos, ses vidéos et ses bonnes formules marketting parlons en!
Tu dis "accélérateur" d'espace social, je dirais plutôt " décérébrateur", au mieux effet mouton de Panurge, j'qffiche mon satut en bleu , blanc ,rouge ou "jesuischarlie", et après?
les atrocités ne conduisent à aucune action concrète si ce n'est cliquer , et vas y que je   "tweet",  "like, "share" et que je m'achète à pas cher une conscience politique .
ces gadgets des temps modernes deviennent les substituts d'un véritable engagement politique et citoyen...


NB/ ces 40 dirigeants du monde   ont défilé dans les rues de Paris en janvier pour proclamer ,qu’ils allaient faire leur priorité de la défaite de l’EI et ses collègues d’al-Qaïda.
c'est sûr que les petits cochons ont du réfléchir à deux fois avant de continuer  à prendre pour cible les populations civiles et pratiquer l'attentat suicide  assurant, hélas, plus de résultats que la guerre propre des états sensés les combattre
"un groupe de petits cochons ne fait pas un Etat" ? Si, puique ils  obligent nos politocards à déclarer un état d'urgence.

Et, autre effet collatéral,  les petits cochons ont obligé Leblase à sortir du bois.

 

elle | Le 19/11/2015 à 07:53 | [^] | Répondre

Re: hashtag #moutondePanurge

Salut Elle,

Bien sûr, tu as raison de dire que pour la plupart, les réactions sur les réseaux sociaux sont aussi superficielles que futiles: ce sont plus souvent des chambres d'écho, avec les effets décérébrés de tous mouvements de masse, que des tribunes de réflexions.

La foule réagit souvent sans vision, sans recul, sans imagination: moutons de Panurge, oui c'est vrai.
Cette constatation, les hommes politiques l'ont faites et l'utilisent à foison en tentant de se présenter comme des remparts contre la barbarie, des "chefs de guerre", des aigles impitoyables.
ça marche parce que ça rassure des gens désorientés, surpris (quelle ironie!) de découvrir que ce dont on leur parlait existe réellement: il y a des jeunes gens, parfois leurs anciens voisins, qui partent se défouler et soulager leurs propres limites dans des camps de vacances où, au lieu de pratiquer la planche à voile, on fait dans l'égorgement: au lieu de jouer à GTA, on s'entraîne pour massacrer d'autres gens, sans parler de la possibilité de s'acheter une petite nana.
Tout ça, des personnes ayant ta culture et ta curiosité le savent, mais la hauteur de vue n'est pas générale, la lucidité est une denrée rare.
Pourtant j'avoue-et je le dis dans le billet, je le lis dans la presse anglo-saxonne-  la réaction des Parisiens est plutôt courageuse, plutôt digne.

Mais nos politiciens?
Pourquoi tenter de jouer sur la peur, en parlant de lois d'exception, d'état d'urgence et de changement de la Constitution?
Les résultats du raid sur St-Denis prouvent que nos super-flics connaissent très bien leur métier.
Je n'ai donc pas envie de faire cadeaux ni au pouvoir local ni aux djihadistes, des libertés (notamment d'expression) qui me restent en France.

 

leblase | Le 19/11/2015 à 15:35 | [^] | Répondre

pas le temps de faire un com avec contenu (hum hum) avant de partir prendre l'air en Beurtagne, alors juste un com de forme (les british disent small talk) pour dire ma joie irradiante de retrouver le shplouc, le taulier, la sirène, elle et bientôt les autres, même si les circonstances qui nous valent ce revival laissent au coeur une blessure vive
à tout'

 

tilly | Le 19/11/2015 à 13:09 | [^] | Répondre

 “Un jour, tout sera bien, voilà notre espérance.Tout est bien aujourd’hui, voilà l’illusion. Entre les deux, l'amère réalité du mensonge et de ses domages collatéraux”

l
es sauveurs de planète ont la vie dure puisque il s'agit déja de d'abord sauver sa peau et dans cet optique, l'ordre vaut mieux que la liberté...si l'on en croit la version Bush 2.0, l'alcool en moins et la cocarde en plus...

leblase arrivera-t-il à résister ?

l'empire va-t-il contre attaquer? 

sommes nous en sécurité sur le shplouc?


 

kb | Le 23/11/2015 à 11:53 | [^] | Répondre

KB n'est pas accablé

Salut KB,

JIl y a l'émotion, mais il y a aussi la surréaction du pouvoir politique: changer la Constitution parce qu'une douzaine de terroristes ont massacré?
Une Constitution qui pourtant avait été mise en place pendant la guerre d'Algérie, qui était tout de même assez chaude d'après mes souvenirs d'enfant, et donne assez de moyens pour faire face.

Prononcer des mots comme guerre c'est faire trop d'honneur à ces enfants perdus (mais alors, perdus), aussi j'aimerais bien que président, gouvernement et opposants prennent exemple sur la population parisienne et les forces de l'ordre.
Donc on nuance et on reste calme.

Convoquer le Congrès à Versailles pour sauver la République c'est historiquement et symboliquement un  mauvais signal pour la liberté (Versailles de la monarchie, mais aussi du gouvernement qui massacra la Commune en 1870).
D'un autre côté, on n'est pas aussi instables que les Belges qui ferment tout y compris les toilettes publiques:)
Impossible de ne pas voir les manoeuvres de contrôle supplémentaire que les gouvernants mettent en place, et qui n'ont pas toujours de lien avec la lutte antiterroriste, que ce soit par exemple dans le domaine financier ou celui des communications.
Pendant que Sarko essaye de singer Le Pen, Hollande essaye de singer Sarko, or je ne crois pas que la France sera protégée par des singes, ni par la triste Marine qui les inspire autant qu'elle les terrorise.

Alors KB, je te pose la question: es-tu prêt à diriger un nouveau mouvement hippie sans gluten, seul rempart pour sauver la civilisation?

 

leblase | Le 23/11/2015 à 12:59 | [^] | Répondre

Re: KB n'est pas accablé

hu hu hu...un mouvement hippie dis-tu

et puis dire que je ne suis pas accablé...tu rigoles. d'aucuns vont encore aller s'imaginer que je planque des cadavres dans le placard de la cuisine, dans les tiroirs de ma C.A.C 40 (Chambre A Coucher avec matelas de 40 cmm), dans la remise, dans le placard à balais et dans la buanderie juste pour égayer mes p'tits déj en les installant autour de la table quand madame kb se réveille maussade et rechigne à se prêter aux joies de la conversation.

je suis affligé mon bon Leblase. Et si j'en ris (sans gluten) c'est juste que l'humour reste le dernier bastion pour sauver le monde vu que les gens sérieux c'est vraiment pas des rigolos...

https://www.youtube.com/watch?v=lbLCY4iHDRE



de sauver le monde moi je dis que la pente est déja bien raide et bien graissée de surcroit. La descente y est déjà bien entamé et les derniers crampons pouvant encore nous aider à la remonter sont en train de sauter sous les coups des nouveaux réaménagement constitutionnels d'ordre sécuritaire comme tu l'as expliqué toi même...



 

kb | Le 23/11/2015 à 17:15 | [^] | Répondre

Re: KB n'est pas accablé

KB,
ne sois pas accablé, non, et ne sois pas trop affligé non plus, même si un matelas de 40cm de largeur, pour toi et Madame KB, c'est vrai que ça fait étroit.
Pour le reste, c'est-à-dire la sécurité, aucun problême, on a encore le choix entre pas assez, juste ce qu'il faut et beaucoup, beaucoup trop.
ça dépend bien sûr de qui mène la barque


Normalement, à gauche c'était modéré, et à droite limite Karscher™

Mais là, on se dit que soit ça coule de source soit c'est un puits sans fond

 

leblase | Le 23/11/2015 à 17:47 | [^] | Répondre

Re: KB n'est pas accablé

Pensez vous que l'état sécuritaire a lien avec les ZAD les goodyear et autres ? Que le clivage drapeaux sociaux et besoin 0 (surtout en gluten) est fait pour cramponer la france en déséquilibre constant ce qui finalement n'est qu'un état de marche; parce que bon autant le dire rire :"on ne voit jamais mieux la poutre que dans le nombril du voisin".

 

Luce | Le 10/02/2016 à 17:07 | [^] | Répondre

La méfiance, ce serpent.

 

C’est bien que tu sois là leblase. J’avais un truc à raconter. L’autre jour j’ai vu Monji. C’était mercredi dernier. Monji et moi on se connaît depuis 6 ans. A l’époque, il avait mal à l’épaule et ça le gênait pour manier la truelle, monter les aglos et charger les sacs de ciment. Il avait un torse comme une cuirasse de légionnaire romain, un deltoïde d'haltérophile, des cheveux roux crépus et des taches rousseurs partout. Il voulait finir le travail avant de s’occuper de son épaule qui s'abîmait. A chaque coup de truelle son sus-épineux s’effilochait un peu plus. J’expliquais les risques mais je ne suis jamais arrivé à le convaincre d'arrêter pour se soigner. Je ne sais pas si tous les roux sont butés, mais lui c’était un guerrier du bâtiment. Il a quitté le chantier quand son bras à refusé de se lever une fois de plus. C’était trop tard. Le sus-épineux avait pété. Il a été réparé mais ça n’a pas marché. L’épaule est foute. Adieu truelle et aglos,  bonjour indemnités journalières, et reclassement professionnel. Torse nu, on ne voit plus rien de sa gloire passée. Il porte une longue barbe rousse. Son crane et sa lèvre supérieure sont rasés.  On a discuté de son épaule, de son avenir. Je ne pensais qu’au bataclan. J’imaginais que lui aussi. Quand il s’est rhabillé, je lui ai demandé comment il allait, si on ne le regardait pas trop de travers. Je crois  qu’il a blêmi, mais il a répondu à côté en me parlant de la douleur qui l’empêchait de dormir. Il avait peut-être mal entendu la question alors j’ai répète. Voila ce qu’il m'a dit.

“C’est honteux. Ça nous fait du mal. Ces gens là, il ne faut pas les mettre en prison, il faut les brûler vifs. Ce n’est pas ça le coran. Les musulman ne doivent pas faire de mal à une mouche. Si je vais en terrasse avec ma femme et on me tire dessus? C’est des chiens enragé. Nous on doit tout á la France. En Tunisie on était dans la montagne avec les chèvres. Ici on a l’eau l’électricité. Mes enfants sont allés à l’école, on peut se soigner, on est respectés. Si j’ai pu me construire une maison au bord de la mer en Tunisie, c’est grâce à la France. Je le dis à mes enfants. Et si j’apprends qu’il y en a un qui veut envoyer des pierres sur un autobus, je descend moi même l’égorger dans son sommeil. En Tunisie quand je vois des algériens, ça me gêne. On a du mal à les supporter. Alors ici nous on doit faire attention à ne pas déranger. Ça me fait honte. Je vous dis j’ai honte. “

(Il a dit ça d'un trait, je n’ai pas changé un mot). j’étais abasourdi. Pas sur le moment mais plus tard, j’ai douté de sa sincérité. J’ai pensé qu’il m’avait servi la soupe. La méfiance, la sienne ou la mienne, avait trouvé un chemin jusque dans mon assiette. Cette méfiance qui nourrit les partisans d’un maccarthysme 2.0. Je l’ai en travers. J’avale ou pas?

Autrement j’espère que tu vas bien.


 

donydami | Le 23/11/2015 à 22:46 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

Donydami,
J'ai toujours aimé la façon dont tu racontes les histoires, et surtout tes échanges avec les patients que la vie conduit dans ton cabinet.

C'est marrant comme les esprits s'échauffent et s'aveuglent.

Ton Monji par exemple, quand il dit:
"Ces gens là, il ne faut pas les mettre en prison, il faut les brûler vifs. Ce n’est pas ça le coran."


Parce que justement, c'est un péché dans l'Islam, de brûler les gens.

Le Coran, on en parle, on s'en revendique, mais finalement ceux qui s'abritent derrière l'ont-ils lu? Et comme dans les autres religions du Livre, suffit-il de lire? J'ai vu des loubavitch à Jérusalem, des Madrassas au Pakistan, des monastères en Grèce et en France, des petites villes aux USA et tous ces mecs qui lisaient lisaient lisaient: ils t'auraient récité leur bouquin par coeur à l'endroit à l'envers ou, comme Corneille, en ne prenant que la première lettre de chaque ligne, mais qu'ont-ils reconnu, retenu?
Sont-ils plus proches non pas seulement du dieu qu'ils invoquent, mais de l'humain qu'ils devraient être?

On survit très bien à nos contradictions, le problème c'est que ceux qu'on agresse n'y survivent pas toujours.

Je reviens sur ton Monji car alors que je lisais la description que tu en fais il me rappelait un ami berbère, roux lui aussi, très religieux, qui était un des assistants instructeurs d'un des arts martiaux que je pratiquais.
Un garçon très beau, très droit, un ancien voyou de Roubaix devenu rigoureux qui te disait lorsqu'éreinté par l'entraînement tu t'appuyais au mur: "ne donne pas ta force au mur".
Je l'ai depuis perdu de vue mais je me suis toujours demandé si entraîné par la réthorique des radicaux qu'il rencontrait sans doute, il avait pris le maquis.
J'ai toujours pensé que non, car il y avait de la lumière et de la profondeur en lui. Pourtant il partageait le même livre, les mêmes sourates que ceux qui massacrent et discréminent, déshumanisent au nom illusoire d'une divinité qu'ils ne risquent pas de croiser (le verbe croiser est peut-être inapproprié) dans l'écume de leur bouche haineuse.
J'étais la semaine dernière dans un village de Dordogne, jour de marché.
Parmi les étalages, il y a un vendeur de fruits et légumes qui est originaire d'Algérie, un gars qui a une cinquantaine d'années. C'était deux jours après le vendredi noir, et les gens du village ont fait un point d'honneur d'aller lui acheter une banane ou un chou-fleur, de parler avec lui, de l'insulter gentiment.
Les Périgourdins ont ça de bien qu'ils sont rebelles et individualistes, ce qui leur permet d'accorder plus d'attention au comportement d'un individu qu'à son appartenance ethnique, politique, ou à ce qui le différencierait d'un monsieur lambda qui n'existe que dans l'esprit des simplistes.
Donydami, ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles.

Continue à faire du bien, par cette humanité que tu personnifies si bien et par ces textes que tu écris si clairement.

 

leblase | Le 23/11/2015 à 23:49 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

voilà une race supérieure : le périgourdin extrêmiste qui se demande systématiquement en quoi ce qu'il a choisi d'être affecte ce qu'il est, et pourquoi il l'a choisi au fait, et l'a-t-il vraiment choisi sinon pour de mauvaises raisons, bref, qui sait que ce qu'il a choisi d'être ne concerne pas le reste de la société pour en faire partie, son psychanalyste peut-être, et encore, en a-t-il besoin ?

 

C | Le 24/11/2015 à 00:10 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

C comme Anonyme-cmplx.

 

C | Le 24/11/2015 à 00:12 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

mais pas comme Julien.

 

C | Le 24/11/2015 à 00:13 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

Complex,

Le premier choix c'est de choisir, comme disait menu entrée-plat du jour à menu plat du jour-dessert.

Mes amitiés à Julien.

 

leblase | Le 24/11/2015 à 00:18 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

Choisir ? mais quoi ? Tout semble se valoir : rien ne vaut plus rien.
Que choisirais-je qui a une valeur pour l'autre ? Quelle valeur choisirais-je dont je voudrais montrer la valeur pour moi ? C'est bien le thème de votre billet, non ? C'est vous qui l'avez choisi.
Je suis périgourdin aujourd'hui. Et j'en ai assez de complex.

 

C | Le 24/11/2015 à 00:26 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

"Rien ne vaut plus rien"

Je reconnais là votre profonde sagesse.

Parfois, on n'a même plus à choisir.
Exemple: il ne vous a pas échapé qu'aujourd'hui Pfizer fabriquant de ce médicament dont vous consommez trois pilules bleues par jour, le Viagra, vient d'acheter (ou fusionner mais on ne va pas jouer sur les mots) Allergan le principal fabriquant de Botox, ce qui fait qu'avec un bundle vous pourrez désormais non seulement raidir votre membre éminent mais en plus lui faire un shoot de Botox ce qui épaissira ledit membre, augmentant ainsi votre attrait auprès des hotesses de Périgord airlines.
Heureux homme!

Ceci dit, quand vous écrivez:
"Que choisirais-je qui a une valeur pour l'autre ? Quelle valeur choisirais-je dont je voudrais montrer la valeur pour moi ?", vous posez deux vraies questions et tel Spinoza, fournissez dans l'une d'elles une réponse à l'autre.

 

leblase | Le 24/11/2015 à 01:02 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

spinoza ou pfizer, choisissez la couleur, Je reconnaitrai les miens, ceux qui ne doutent de rien.

 

Anonyme | Le 24/11/2015 à 01:49 | [^] | Répondre

Re: La méfiance, ce serpent.

anonyme, celui dont on n'écrit pas le nom.

 

Anonyme | Le 24/11/2015 à 01:51 | [^] | Répondre

La valeur des valeurs n'attend pas l'an né des années.

             Colosse aux pieds d'argile 
Ton histoire de viagra en réponse m'a semblé bien courte (sans mauvais jeu de mots) un tringle et rideau...
             Choisi ton camp camarade trinque ou bois la vérité a sa fontaine canalisée; l'état morale doit préserver la vertue qui doit être inaltérable (ou du moins le sembler) soit on est pour longtemps en état de,de quoi au juste ?
             Soit une contre culture doit pouvoir naitre dans l'expression par le besoin ou inverse 

Ce n'est pas la ZAD ?
 

 

Luce | Le 10/02/2016 à 17:23 | [^] | Répondre

Re: La valeur des valeurs n'attend pas l'an né des années.

La contre culture est elle un substitu de reproduction des élites ?
Les élites sont elles en train de se déliter ?
Doit on avoir un drapeau pendu à une tringle a rideau dans son coing ? Bis Bald

 

Luce | Le 10/02/2016 à 19:20 | [^] | Répondre

Pas envie d'un coup de gueule

Triste.
La colère est passée.
Juste envie d'avancer.
Envers et contre tout.

Kesskonfai ?
On vit, on avance, on contribue, chacun à sa manière et avec ce qu'il a.
On aime, on rit, on pleure, on danse, on chante, on boit, on mange, on berce.
On vit.
On aime.
C'est l'unique moyen d'avancer.
De vaincre à la fois les pires obscurantismes et les angélismes non moins meurtriers.
On vit.
On aime.
On se croise dans des lieux improbables.
On rit.
Ensemble.

La vie ne se décline pas en noir et blanc
La vie ne se décline pas en noir et blanc

... vous salue très amicalement.

 

Jo | Le 02/12/2015 à 22:25 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule


Jo, ça faisait si longtemps...je te salue aussi

je ne suis pas sûre que l'amour de mon prochain ( ni même celui de mon voisin), mes idées et mes valeurs seront toujours plus forts que ceux qui voudraient les abattre et dont les arguments sont une kalash et/ou une ceinture d'explosifs.


vivre en soi n'est pas un acte de résistance ,résister c'est plutôt inventer..ne crois-tu pas?

mais j'avoue ne rien avoir en stock

 

elle | Le 03/12/2015 à 07:22 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

Ah Elle
Toujours matinale
Oui, ça faisait longtemps
Une petite éternité

Je ne crois pas non plus que les idées suffisent.
Les idées d'amour et de vie.
Je crois qu'il s'agit de les appliquer, pas de les penser, pas de les réciter.
De vivre et d'aimer au jour le jour. Pleinement.
Y compris dans tout ce que ça comporte de difficile, de compliqué, de frustrant, de perturbant, ...
... de chiant pour tout dire.
Et que même cela ne va pas suffire.
Mais que c'est le pré-requis à toute invention.
Et que nous avons un peu oublié.

Mais je suis d'accord avec toi, il est temps d'inventer.

 

Jo | Le 03/12/2015 à 09:00 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

Elle,
pour l'amour de ton prochain ou de ma prochaine, je ne suis pas sûr non plus, mais pour que tes idées et tes valeurs soient plus fortes que les ceintures (franchement je préfère les ceintures Hermèsmarquedéposée), la première chose à laquelle il convient de résister ne serait-elle pas la peur?
Et ensuite, ceux qui de toutes parts veulent utiliser cette peur?
Car on peut dire que de ce côté-là Georges W., les Wladimir, les François Nicolas Marine, les Recep Tayip, Al baghdadi al Adnani et autres Manuel s'y entendent pour faire avancer le troupeau humain dans le coral (pas de faute de frappe, c'est bien un l comme dans leblase).

 

leblase | Le 03/12/2015 à 21:13 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

il ne s'agit pas de céder à la peur ni de cautionner les lois liberticides d'un état d'urgence
mais bien d'inventer de nouvelles façons d'avancer ensemble.


la barbarie ne passera pas en bas de chez moi

je n'ai pas compris ton histoire avec cette jeune femme place de la République;c'était une adepte des amours tarifés?

 

elle | Le 04/12/2015 à 07:07 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

Elle,,
J'ai remarqué dans ma carrière et mes déplacements dans certains pays, à certaines occasions- sans en faire une théorie- que dans les moments, les lieux ou les régimes d'oppression, les gens -et en ce qui me concerne, les femmes- ont une tendance à être plus entreprenants dans les relations amoureuses ou sexuelles, un peu comme un acte de résistance.

La jeune femme en question n'était absolument pas tarifée, pas du tout le genre.
Elle a simplement capté mon appréciation de la situation soi-disant sécuritaire, et elle partageait cette impression d'étouffement d'expression qu'impliquait le déploiement de gendarmes.
Et même si je n'étais pas aussi mignon et avenant que ton chien devant la belle porte métallique au joli coeur, je ne devais pas être trop repoussant..


et puis, j'étais particulièrement bien coiffé ce jour-là

 

leblase | Le 04/12/2015 à 11:16 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

Breaking News Jean Rochefort Gérard Depardieu et Fabrice Luchini signent un clip commun : nus ils déclament "Je bande français moi monsieur". Événement, dérushage tient il faisait froid dans le studio.

 

Luce | Le 10/02/2016 à 19:34 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

 et y arrivent encore à bander ceux là ??

 

Jb Depotence | Le 11/02/2016 à 09:18 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

C'est peut être la le réel événement qui qui sait ?

 

Luce | Le 11/02/2016 à 19:42 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

 
allons !...la france impuissante ? faut pas rigoler avec ça luce,ça s'rait du jamais vu depuis philippe auguste qui s'exclama au bord des larmes lors d'un conseil à propos de sa promise Danoise

– 
Elle m’a noué l’aiguillette! 

 

Jb Depotence | Le 12/02/2016 à 09:32 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

salut jb de potence,
concernant ce moment poignant où Philippe Auguste comme tu le dis (à moi qui justement reviens de Copenhague), j'aimerais savoir:
l'aiguillette, c'était avant ou après Bouvines?

 

leblase | Le 17/02/2016 à 20:23 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

avant Bouvines mon bon leblase, bien avant même de quelques 21 années que la pauvre Ingeburge à passé entre couvent et prison d'Etampes

quoique l'épisode Bouvines semble avoir eu un effet bénéfique sur notre belle princesse qui malgré la rondeur de ses formes manquait contradictoirement de bol. Une année avant Bouvines Philippe décida enfin d'acorder à Ingeburge les honneurs qu'elle méritait mais plus pour s'attirer la bonne grâve divine en vue de la bataille qui se profilait que pour la chose

ah l'histoire est parsemée d'embûches même si parfois elles ne sont pas plus grosses qu'une petite aiguillette

 

Jb Depotence | Le 19/02/2016 à 12:39 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

 oeuf corse c'était grâce divine et non grave divine packe les deux ne renvoient pas au même trait de caractère divin....

 

Jb Depotence | Le 19/02/2016 à 16:24 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

JB de potence,

C'est vrai, l'Histoire européenne est farcie de ces pauvres princesses choisies en mariage pour des motifs politiques.
Nombre d'elles ne trouvaient surement pas grâce aux yeux (ou plutôt à une autre partie de l'anatomie masculine) des rois, aussi plusieurs furent-elles remisées dans un coin du chateau, parfois en effet enfermées dans une tour jusqu'à ce que le besoin politique d'une union manifeste soit nécessaire.

Dans ces cas-là, un petit coup vite fait pour féconder la reine, et on n'en parlait plus jusqu'à la naissance.
Et si c'était une fille?
Alors la reine avait droit à un nouveau coup de queue.
C'est beau l'Histoire de l'humanité.

 

leblase | Le 20/02/2016 à 13:43 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

Salut Jo,

J'étais de passage à Paris vois-tu (ville-lumière, pollution, produits de luxe etc) et le hasard m'a conduit place de la république. J'ai été frappé par l'accumulation de messages sur et autour de la statue d'un côté (fleurs, bougies, pray for paris etc) , et de gendarmes en accoutrement anti-manifestants de l'autre (matraques, armures, flingues etc).
Je ne sais pourquoi, je n'ai pas eu une seconde la sensation qu'ils étaient là pour le peuple. Ils m'ont fait penser aux gardes suisses qui protégeaient Louis XVI, bizarre comme j'ai l'esprit mal tourné.

Mais tu as raison il faut avancer, et les femmes à Paris savent si bien le faire. J'étais donc là en train de les regarder, et je devais avoir un air suspect car une jeune femme qu eje n'avais jamais vue s'est arrêtée à côté de moi et m'a regardé un moment -deux ou trois secondes- comme si je lui avais dit quelque chose qu'elle attendait, ou comme si on poursuivait une conversation.
Je lui ai souri, parce que c'était beau ce qu'elle faisait, parce qu'elle était belle et parce qu'elle avait tout compris dans ce silence normatif imposé. Elle a pris mon bras et m'a dit:
-Pas devant eux ce serait obscène

C'est ce que tu voulais dire par "avancer"?

 

leblase | Le 03/12/2015 à 21:06 | [^] | Répondre

Re: Pas envie d'un coup de gueule

Salut.

Une éternité disais-je.
Et je me rends compte que je t'aime toujours.
Que j'aime toujours cet endroit.
Que lire donydami me fait toujours de l'effet.
...
Et en même temps plus de 10 ans ont passé depuis ma 1ère visite.
Je ne suis plus la même personne et aucun(e) de vous non plus.
On a tou(te)s avancé.
Probablement.
Sauf peut-être Complex qui était déjà parfait.

Le samedi 14 au matin j'avais des courses à faire dans mon supermarché habituel.
J'y suis allée avec, comme d'habitude, la ferme intention d'y passer le moins de temps possible.
Au bout de quelques minutes je me suis rendue compte que dans les allées les gens s'écartaient sur mon passage, alors que je ne marchais pas plus vite que les autres...
J'ai marqué une pause, et tout à coup réalisé la rage dans laquelle j'étais depuis la veille au soir, et à quel point mes congénères devaient la ressentir à mon approche. Même à pas mesurés.

Je connais l'odeur de la poudre et la panique que produit le bruit des rafales d'armes automatiques.
J'ai un jour planté mon regard dans celui halluciné d'un môme portant kalash.
Bien sûr qu'on a peur, qu'on a mal à l'humanité, que la colère nous submerge.
Sinon nous ne serions pas humain(e)s.
Mais la kesstion c'est : n.. de d... de b... de m... ! kesskon-nenfai !?
Les é-motions c'est bien les trucs qui sont sensés nous mettre en mouvement ou bien je m'ai gouré de lexique ? En y ajoutant un zeste de cervelle on doit être capable d'inventer des trucs chouettes pour avancer différemment non ?

Sinon pour répondre à ta fausse question : oui. Tout à fait. Ça en fait partie.

 

Jo | Le 03/12/2015 à 23:22 | [^] | Répondre

Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

salut leblase
salut elle, complex, donydami, tilly, kb, jo Kesskonfai et les autres ...
Votre retour évoque en moi la Sourate de la Caverne :
"
[11] Nous les plongeâmes alors dans un profond sommeil, dans la caverne, de longues années durant. [12] Puis Nous les réveillâmes pour savoir lequel des deux partis saurait évaluer le mieux la durée exacte de leur séjour...
[19] Nous les avons ensuite réveillés pour leur permettre de s’interroger mutuellement. C’est ainsi que l’un d’eux demanda : «Combien de temps sommes-nous restés ici?» – «Peut-être un jour ou même moins encore», répondirent d’autres. Puis ils reprirent : «Dieu le sait mieux que nous. Envoyez plutôt l’un de vous à la ville avec l’argent que voici, pour qu’il cherche l’aliment le plus pur et qu’il vous en apporte de quoi vous nourrir. Qu’il agisse avec tact pour ne révéler à personne votre retraite, [20] car s’ils vous découvraient, ils vous lapideraient ou vous ramèneraient à leur culte, et vous ne parviendriez alors plus jamais à la félicité.»

"
Alors, êtes-vous prêts à présent à croire que votre retour, gens de la caverne, dont l’histoire est gravée sur l’épitaphe, constitue un des signes les plus étonnants du schplouc ?
Cool laseine cool ! laseine continue de couler...

Quant à la panne de Coran et à l'état d'urgence, Marx disait que l'Histoire, débute en tragédie et se répète en farce. Le bougre ! Ainsi l'histoire qui se répète devient une farce, mais la farce qui se répète ne devient-elle pas l'Histoire ?

 

laseine | Le 04/12/2015 à 20:05 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

Salutations poète.
Heureuse de te croiser dans la caverne.

Vas-y, refais-nous des dessins.

Dessine-moi un auroch

 

Jo | Le 04/12/2015 à 20:18 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

ALLONS Z'ENFANTS DE LA PATRIE MATERIE ...
salutations Jo

NB : Materie = question en allemand

 

laseine | Le 04/12/2015 à 20:26 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

Excellent, Laseine, comme si souvent.

Très bonnes citations tellement pertinentes.
J'essaye à ma petite mesure de faire comprendre autour de moi que ce n'est pas avec des bombes, aussi intelligentes soient-elles, qu'on règlera cette histoire, car justement l'Histoire se répètera en changeant de nom.
Après tout c'est comme les boutiques ou les entreprises: dès que tu fais faillite, tu changes de nom, mais pas de business.
Or ce qui peut le mieux changer les choses, arrêter cette forme de violente nihiliste, ce n'est pas en tuant le chef de la PME terroriste (Ben Laden est mort, et alors?).
Ce qu'il faut, et tu en as démontré le pouvoir, c'est changer le narratif.
Souvenons-nous de ce que c'est être jeune et (avec raison) en colère: il suffit d'un narratif (description de l'ennemi, du Mal, de la gloire et du prestige conférés à ceux qui changent les équilibres, de l'effort altruiste ou désintéressé, justification du désir de sa propre mort)npour amener à n'importe quelle action.
Lorsqu'on entend des chefs d'Etat, de gouvernement ou de partis lancer des imprécations ou balancer des mots (républicains, démocratie, liberté) on a souvent l'impression qu'ils ne font qu'agiter un insecticide devant nos yeux.
Ils ne raonctent rien, il n'y a aucun déroulement narratif, aucune place pour l'imaginaire.
Alors que le savoir-faire des daechiens repose surtout dans leur com' (et d'ailleurs le salaire des communicant de l'EI est supérieur à celui de l'andouille à kalash) et dans leur capacité à raconter et nourrir l"imaginaire -même desespéré, même en négatif.
Tu as très bien choisi les paragraphes de la Sourate: tout-à-fait adaptés aux zolibrius du shplouc.
Il n'y a qu'un Laseine et ce Laseine est toi.

 

leblase | Le 04/12/2015 à 21:34 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

Je suis vraiment un dyslexique du clavier..

 

leblase | Le 04/12/2015 à 21:35 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

Oui leblase, tu as raison de nous ramener à cette évidence : les jeunes sont, avec raison, en colère.

Et je crois que les manifestations de cette colère vont continuer de prendre de l'ampleur, y compris à travers des actes de pure folie destructrice.
Et cela ne change rien que les plus destructeurs soient manipulés par des fous furieux en mal de pouvoir.
Ce ne sont pas les fous furieux qui méritent notre attention. On peut effectivement les bombarder, ça nous fait gagner du temps. Mais gagner du temps pour quoi ?

Je regarde/lis de temps en temps les infos données sur le sujet et je suis éberluée par la faiblesse des relations faites entre ces événements et l'état dans lequel se trouvent nos pays. À part Myriam Benraad dans le CSOJ du 20/11 qui a un peu perdu son sang froid en fin d'émission (choupinette, elle avait bien du mérite d'avoir tenu jusque là).

On a depuis des années des millions de jeunes et de moins jeunes qui s'agitent dans des mouvements comme les Indignés, Anonymous, Occupy et autres SlutWalk, pour ne parler que des plus médiatisés, pour protester contre la vie qu'on leur fait mener (chômage, précarité, discriminations institutionalisées, crise du logement, ...), sans aucun signe que les politiques les aient à aucun moment entendus.
Et on s'étonne qu'il y ait une poignée de nos jeunes les plus fragiles qui se fassent récupérer par les autres dingues !?
Personne ne se rend compte que le sarkhol-land (et les autres) est devenu une machine à recruter pour l'armée des fous furieux ?

Est-ce que ça veut dire que les fous furieux ont raison ? Evidemment non. Bombardons-les donc.
Et en même temps trouvons le moyen de ne pas leur abandonner nos enfants. C'est beaucoup plus compliqué que de larguer des bombes mais si nous ne le faisons pas alors bientôt larguer des bombes ne suffira plus.

 

Jo | Le 06/12/2015 à 13:36 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

"C'est beaucoup plus compliqué que de larguer des bombes mais si nous ne le faisons pas alors bientôt larguer des bombes ne suffira plus"
ça n'a jamais suffi, et ça n'a jamais changé les mentalités pour le meilleur

 

leblase | Le 06/12/2015 à 20:28 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

salut Laseine chasseur de mammouth et poète
ta poésie me manque
retour...retour à la caverne, en étions nous vraiment partis? je me méfie des sourates et autres écrits dictés " d'en haut"

toute personne vivant au ciel a t-elle des ailes?

 

elle | Le 05/12/2015 à 08:28 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

beaucoup voient le ciel à travers le prisme d'un organe de vol...

pourtant beaucoup ne cessent de tomber dans ce même ciel...et croyez moi, la chute est longue et c'est ce qui fait sans doute qu'on n'en prend pas conscience

tomber c'est rien d'autre qu'une autre façon de voler

 

kb | Le 07/12/2015 à 09:55 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

T'as vu !?
Au 1er coup d'œil j'ai su qu'elle te plairait.
Et je n'ai pas résisté à la tentation de la copier ici même si la photo n'est pas de moi.

 

Jo | Le 09/12/2015 à 20:04 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

kb,
et si le ciel était vide?

la chute est un vol raté, et ne mène qu'à l'enfer
oui mais si l'enfer était vide ?

finalement tout nous ramène à l'homme, avec parfois sa noblesse et parfois sa folie...ainsi va ce monde

 

elle | Le 08/12/2015 à 06:34 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

 content de te relire Elle...

côté glissade je dis que la pente est déjà bien raide et que côté sélection d'espèces, puisque c'est à ça que se réduisent les élections, les dégriffés ne tiendrons pas longtemps

côté plèbe on ne peut pas glisser plus bas que le fond…on fait bouillir les marmites en priant pour que les tombées soient belles…

les retombées on s’en fout puisque on ne les a jamais encaissé…sinon par bombes interposées.

l'enfer Vide...c'est ce qui se dit à Homs paraît-il et "un monde meilleur" devient une notion très relative...

bises sur ta joue sista

 

 

kb | Le 09/12/2015 à 10:47 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

KB,
ton sens de la formule
"côté sélection d'espèces, puisque c'est à ça que se réduisent les élections" ne s'est pas émoussé, à ce que je lis.

Et tant mieux.

Tant mieux, car la formulation des faits, la formulation de l'état des choses (et non pas des choses de l'Etat) et la forme que l'on emploie en désignant tel ou tel ou telle ont désormais des impacts définitivement forts et définitivement furtifs, ce qui est un des paradoxes de la société connectée.

On pourrait appliquer à l'énigme que pose le radicalisme islamisé aux puissances occidentales arc-boutées sur un modèle dépassé ce qu'Einstein disait, parlant de l'état du monde au moment où les USA et l'URSS se menaçaient stupidement de pouvoir détruire 40, 50, 100 fois la planète:

"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Aujourd'hui nous avons réuni théorie et pratique:
rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi".

 

leblase | Le 09/12/2015 à 12:29 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

 

rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi !

mazette! et on arrive à donner des prix nobels avec ça !!!


 

kb | Le 09/12/2015 à 16:16 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

Absolument.
D'ailleurs, si ça te dit je peux faire poser ta candidature (pour l'argent de ma commission tu fais le virement sur le même compte que celui de Sepp B. ou de Michel P., en Suisse, exactement comme avait fait Barack O. quand je lui avais obtenu le Nobel de la paix)

 

leblase | Le 09/12/2015 à 18:21 | [^] | Répondre

Re: Gens da la caverne, savez-vous que Savez-vous que le Coran a prédit votre retour ?

Frére KB, je ne suis pas sûre de comprendre toute la subtilité de ton commentaire absfonds
aprés le fonds , il y a encore un autre fonds possible,
même en enfer tout est relatif

contente de te retrouver KB

 

elle | Le 11/12/2015 à 15:09 | [^] | Répondre

Esprit est-tu là ?

 oué on est comme ça...on change d'après Jo

on s'éloigne du schplouc et de ses lumières irradiantes et on devient dissipés...abscons même

mais qu'importe puisque nous voila de nouveau réunis sous le regard bienveillant du taulier qui vient de terminer son oeuvre de transmutation...c'est vrai qu'il n'y connait encore rien en compote mais cela viendra...patience, DNM est en train de lui apprendre les incantations nécessaires

pas plus tard que tout à l'heure je répondais sur d'autres lieux à d'autres esprits dont je ne connais que très peu la forme, à trois cordées de multiuvers de là, si loin et si près à la fois, que l’erreur de Georges Orwell dans son grand classique “1984” fut de croire que le totalitarisme planétaire viendrait de l’est et vu que l’on n’a pas trop les moyens de le combattre tant le gap technologique est grand, vallait mieux donc “prendre le rang” et attendre que tous les détenteurs de l'outil pacificateur ultime se tapent sur la gueule (ce qui finira bien par arriver un jour) pour sortir le sabre que mon arrière grand père Jilali m’a légué (c'est vrai qu'il n'a pas autant évolué que le tomahawk de Jo...mais bon, l'esprit y est toujours)

nan mais je dis ça packe tu vois bien que le but de tous ces rêves humanistes d’universalisation de l’espèce que nous vendent les chaines de télévisions sous l’égide de grandes multinationales n’est qu’une grosse entourloupe destinée à renflouer à plus grande échelle les caisses des donneurs d’ordres qui ne sont certainement ces politiciens de pacotille.

Ché pas si t’as vu la mère Merkel , qui s’était couchée devant les desiderata des Corporates, s’abandonnant, après le coup d’Etat contre Volkswagen, à leur volonté d’avoir une main d’œuvre bon marché quand Tafta serait voté, vient de faire machine arrière en reconduisant tout le monde chez les Grecs.

tout ça pour te dire soeur Elle que j'ai peur, oui j'ai peur que l'on m'oblige à abandonner ce rêve puéril d'universalisation fraternelle de l'espèce. Pas celle des corporates pour la gloire éternelle du marché non. Celle des humains qui exercent leur humanisme pour reconnaitre ce qui les rassemble, au delà de la forme évolutive de l'outil...


tant que ça n'est pas l'esprit "destructeur" qui la motive

mais j'ai la foi...surtout en les ménagères de moins de 50 ans...

besos hermana
 

 

kb | Le 11/12/2015 à 16:04 | [^] | Répondre

Re: Esprit est-tu là ?

kb,
Je vois qu'avec ton outil de famille, tu as de quoi garder l'esprit ouvert (j'ai noté qu'en plus de ça tu accuses mon fessier de mollir! - fessier que tu n'as jamais vu et encore moins tâté: faut que je te dénonce, mais je sais pas à qui).
Ce qui me rappelle ces vers de Scarron, qui était cul-de-jatte et marié à Madame de Maintenon, maîtresse de Louis XIV:

Revenez mes fesses perdues,
revenez me donner un cul*

A part ça, et cette remarque vaut aussi pour les autres incroyants, je fais très bien la compote, dieusoitloué comme on dit chez Avis.
Mais alors très bien ma compote, mon pote.


*authentique

 

leblase | Le 11/12/2015 à 20:29 | [^] | Répondre

Comquat rien ne change ici!

Comme d'hab, personne ne répond à la question principale.

Non, je n'ai jamais pensé à mettre des comquats dans ma purée. Comme quoi! Tu ne dis rien des proportions? C'est la part de mystère recherchée dans ce billet ou c'est juste un oubli qui va nous obliger à salir je ne sais combien de casseroles avant de trouver le bon dosage?

Hello toutes et tous quand même!

C'est dingue  de vous voir rappliquer d'un coup comme ça. C'est bon ça. Je n'ai vu qu'hier que ça remuait beaucoup ici depuis quelquues semaines. C'est qui qu'on lapide?

Bon je crois que j'ai couvert l'essentiel de tes interrogations Leblase. Surtout, prévient-moi si jamais ça t'est utile que j'envoie des équipes me démentir.

Si je dois recommencer à passser du temps ici, que personne ne s'étonne de voir chuter le cours de ses actions  dans un avenir proche. Quand je ne bosse pas, je ne peux pas faire autre chose...

 

Durell N. Moriarty | Le 09/12/2015 à 19:35 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Hello toi tout seul.
C pas tout à fait d'un coup et pour une durée pas plus déterminable que la précédente mais oui, ch'ui d'accord, c bon.
Ne serait-ce que pour mutuellement se pincer pour voir si on rêve.

 

Jo | Le 09/12/2015 à 20:02 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Ben ça alors! T'es d'accord du premier coup!

 

Durell N. Moriarty | Le 10/12/2015 à 19:42 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

T'as raison.
Truc de ouf.
J'ai pas fait exprès.
S'kuse moua.
Ca m'a échappé.

Mé cé p't'êt' aussi passkeu, comme je disais dans un de mes commentaires précédents (mais tu t'en fous tu lis rien comme d'hab' je suppose), nous ne sommes plus les mêmes.

En tout cas moi c sûr, j'ai appris un tas d'truc depuis (pas sûr que j'en ai fait qu'du bon mais ça m'a fait bouger l'en dedans c certain).
Toi ça devrait (vu tes périples, si tu es resté la même personne alors c que tu as de loin distancé Peter Pan dans le refus acharné de grandir, mais j'y crois pas).
Complex je pense que non passk'il était déjà parfait. Ou alors il s'est déparfaitisé, mais c théoriquement pas possible passkeu s'il était parfait alors toute nouvelle expérience n'a pas pu le changer en moins bien. Ni en mieux d'ailleurs si on y pense... du coup je sais pas... tu crois qu'il était perfectible ? Est-ce que quand on est parfait on vit des expériences ? Complex si tu me lis, viens m'aider steup, c un peu compliqué là, j'me suis emmêlée.

La question pourrait être de savoir si, bien que nous ayons tous changé au fil des ans, ce qui nous atomes-crochutisait il y a 10 ans est toujours présent en chacun de nous et peut continuer de favoriser nos échanges, contribuer à ce qu'à nouveau nous communiquions/communiions/délirions/bavassions/élucubrions/claviardisions/dégoisions/pavoisions/palabrions/devisions/radotions/échangions/extravaguions/... de concert avec le même plaisir jubilatoire.
Sachant qu'entre temps d'autres élucubrateurs se sont joints à notre hôte et enrichissent le mélange.

Question de pure réthorique passk'en vrai j'm'enfous ch'ui là tant qu'j'aime ça et c bien l'esprit du lieu ou alors on nous aurait transfiguré l'taulier et ça j'y crois pas non plus.
Question de pure réthorique donc mais ce s'rait bien que tu nous la mettes en équations, ça pourrait nous aider à moins comprendre.

Je suis la même mais une autre..., c'est exactement l'histoire de la hache.
Tu connais pas l'histoire de la hache !?
Mé si !
C'est une hache qui est dans la famille depuis des générations, qu'on se passe de père en fils avec beaucoup de soin passkeu c l'outil indispensable à la survie de la famille.

Et à chaque génération on est fier de dire qu'on continue de se servir de la hache de l'aïeul :
Hache de mon arrière grand-père 
 
 
Mé forcément une hache comme ça dont on se sert quotidiennement ça s'use...
Alors le fiston un jour il a changé la lanière en peau qui devenait trop lâche.
Et puis yen a un il a changé le manche qui s'était brisé le jour où ce con d'auroch l'a piétiné (passkeu je l'avais lâchée pour grimper sur une branche quand il a chargé même que tante Eulalie s'est bien foutue de ma gueule et elle a dit que je méritais pas d'avoir hérité des outils ancestraux).
Et puis un jour il a fallu se résoudre à changer la pierre qui n'était plus suffisamment acérée.
Etc..

La question est donc : à partir de quel moment je ne peux plus raisonnablement dire que cette hache est celle que m'ont légué mes ancêtres ? 

Et si tu transposes (si si je sais que tu sais faire), alors tu peux te demander à partir de quel moment Jo ne sera plus la merveilleuse Jo que tu as connue.
Est-ce que DNM est toujours DNM ?
Est-ce que le nouveau DNM plait toujours à la nouvelle Jo ?
Est-ce que le schplouk est toujours le shplouk ?
Qu'est-ce qui fait que Elle est Elle ?
Est-ce que la France est toujours celle de nos ancêtres ? (lesquels !?)
Est-ce que les Hommes sont toujours humains ?
...
Et de fil en aiguille la question ultime : est-ce qu'on aurait dû garder la hache comme elle était malgré l'évolution de nos besoins et des technologies ou bien est-ce qu'on a eu raison d'en faire... ça :
?
 

 

Jo | Le 10/12/2015 à 21:19 | [^] | Répondre

la forme s'en va, l'esprit reste...

 Jo, qu’importe la forme quand le rôle est sauf te dirait tata zoubida qui aurait certainement apprécié de connaître ta tante Eulalie…

Faut dire que vu de la rive Sud, la tendance est plus à la fonction qu’à l’esthétique, faute de moyens sans doute,  et si d’apparence nous évoluons,  il reste au fond de nous ce quelque chose d’immuable qui fait que l’on se reconnaisse entre mille…

Aussi  en matière de casse-tête ne te tritures pas trop de savoir à partir de quel moment  tu ne peux plus raisonnablement dire que cette hache est celle que t’ont légué tes ancêtres ? 

Dis toi que l’esprit y est et aussi bien l’ancienne que la nouvelle arriverait à fracasser un crâne…

Le schplouc pour l'instant reste immuable. il conserve aussi bien la forme que l'esprit même s'il me plait d'imaginer que les fessiers du taulier ne sont plus aussi fermes que ces cumquats fraichement cueillis par DNM 

 

kb | Le 11/12/2015 à 11:18 | [^] | Répondre

Re: la forme s'en va, l'esprit reste...

Cher kb,
(que je connais peu vu qu'on n'a fait que se croiser à l'époque où je m'éloignais inexorablement de ce lieu maléfique (la vraie raison en étant que laseine n'éprouvait plus l'envie de se vautrer avec moi sur les coussins du boudoir (oui, le boudoir, au fond des conversations passées, demande à leblase il sait où c'est) mais shuuut, surtout ne le dis à personne (ma réputation en prendrais un sacré coup (et puis en fait il est possible qu'il y ait eu un concours de motifs divers (plus liés à mon fond qu'à ma forme)))))

Je suis plutôt d'accord avec toi, l'esprit prévaut sur la forme.
Mais...
Mais je crois que contrairement à ce qu'on essaie de nous faire croire depuis qqs siècles de cartésianisme forcené, l'esprit et la forme ne sont pas si dissociables que cela. Nos ancêtres le savaient et les neurosciences sont en train de le redécouvrir. Ingénument. Après que qqs philosophes aient tenté de leur esspliker gentiment.

Passkeu la forme de la deuxième hache n'est pas simplement plus esthétique.
Elle utilise également des matériaux que l'on ne trouve pas à l'état naturel. Et son efficacité accrue (tranchant, poids, ...) me semble de nature à faire évoluer l'esprit concomitamment à la forme (l'oeuf ou la poule ?).

Mais peut-être mon propos sera-t-il plus clair si je l'illustre par le fait qu'une des fonctions de la hache a donné naissance à ceci :


 

 

Jo | Le 11/12/2015 à 13:09 | [^] | Répondre

Re: la forme s'en va, l'esprit reste...

 acceptes ce bouquet en signe de re-connaissance

en admettant que l'état ultime de l'évolution d'un bouquet de fleur est le plastique



mais c'est l'esprit qui compte n'spa ? :)
 

 

kb | Le 11/12/2015 à 16:34 | [^] | Répondre

Re: la forme s'en va, l'esprit reste...

Merci kb.
Les gens qui ont eu affaire à ma forme savent qu'il est possible de m'offrir un paquet de trucs mais surtout pas des fleurs, ni des vraies ni des en plastique.

Mais la forme de ton bouquet est numérique.
Ce qui laisse beaucoup plus de place à l'esprit.
Et me fait bien plaisir :)

 

Jo | Le 11/12/2015 à 17:13 | [^] | Répondre

Re: la forme s'en va, l'esprit reste...

 ché plus trop qui avait dit un jour " des femmes d'esprit je ne retiens que les formes"...moi sans doute, avant que je ne devienne bobo :)

 

kb | Le 11/12/2015 à 17:32 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Jo,
Comment dire....

Tes histoires de famille, livrées en pâture ici même à Cazeneuve? Imagine comment
réagira l'Etat s'il apprend que l'incrémental, chez les Kesskonfai, se mesure aux transformations hachées?
Un peu de bon sens voyons, si tu continue comme çà il risque de m'envoyer des Fleur,


et ça sera pas le bouquet en plastique de kb
non, je cause de la Fleur qui risque de reprendre son bâton de pélerin vu qu'ils essayent de la recaser ailleurs (on a même parlé de la mettre à la direction de la réunion des musées nationaux: de là elle pourrait absolument déclarer ton emblême familial comme faisant l'objet d'un anathème COP21).

 

leblase | Le 11/12/2015 à 20:21 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

"Est-ce que la France est toujours celle de nos ancêtres ? (lesquels !?)"
J'espère que non.
J'espère que la France est celle de nos enfants. Il faudrait qu'elle le soit. Il faudrait qu'ils la prennent.

Quand les flics ont fini d'envoyer du gaz sur les yeux et les têtes des manifestants climatiques place de la Répu, et qu'ils ont petit à petit laissé ceux-ci s'en aller, ils leur ont arrachés les stickers anticop21, les stickers antiguerre qu'ils avaient collés sur leurs manches ou leur dos..

Là, c'était la France des ancêtres de nos flics, ceux qui régulaient les autobus venus chercher les juifs pour les amener au Vel d'hiv', ou ratissaient les algériens au métro Charonne.
bien sûr ces flics en ce temps-là  et pour la plupart ne savaient pas quelles seraient les conséquences ce cette rafle.
Mais ils ne se posaient pas la question.
Parce qu'ils n'en avaient rien à foutre.

La France de nos enfants doit avoir les flics (et il y en a) de leur France, ouverts sur l'inconnu, sans peur , sans peur de la peur.

P'tain qu'est-ce qu'il est lourd parfois leblase

 

leblase | Le 11/12/2015 à 22:51 | [^] | Répondre

Re: Comquat TOUT change ici!

Ah la la
Je suis désolée mais je suis à nouveau d'accord.
(DNM, j'te jure, j'fais c'que j'peux pour trouver à polémiquer mais c hashement dur là... Le mieux serait que tu interviennes pour énoncer une énorme konnerie, kommessa on pourrait s'friter un peu. J'vois pas d'aut' soluce.)

J'espère bien que la France a changé, et j'espère que nos enfants sont en train de la prendre.
En fait c'est ce qu'ils font. À leur manière. En sortant des clous.

Quand j'y pense je suis toujours frappée par le fait que ce sont pour la plupart des soixante-huitards qui aujourd'hui, à 70 balais, monopolisent les medias et verrouillent tous les postes de pouvoir en empêchant la montée des nouvelles générations. Ce serait à mourir de rire si ce n'était pas si désespérément pathétique.

Du coup les djeun's cherchent d'autres voies. Et les trouvent. Et sont en train de nous fabriquer des France/Europe/Terre/Galaxie un chouille différents de ce à quoi certains s'attendaient.
C globalement plutôt bien j'trouve. Même si on ne fait pas d'omelettes sans casser des poules.

Mais plus sérieusement, quand tu dis que tu es lourd...
Tu veux dire que le ramollissement de tes fessiers sur lequel nous alerte kb serait accompagné d'une augmentation de leur masse !?
J'espère que tu te rends compte que ce n'est pas déontologiquement envisageable !
Que tes fessiers sont LA source d'énergie du schplouk. Aussi bien parce que ce sont eux qui attirent les foules en cet endroit (ne me dis pas que tu croyais encore que c'étaient tes raisonnements, ta bienveillance ou le mystère soigneusement entretenu ? (cool la photo Manuel/Fleur)) que parce qu'ils sont le support sur lequel tu t'installes pour distiller la vie en ce lieu (on espère les 2 fesses bien calées, les 2 pieds bien à plat, le dos bien droit, ...). Bref, il s'agit de NOTRE capital et nous t'engageons fermement à en prendre soin.
S'il te plait. 

Pour t'aider voici un petit rappel des consignes à suivre pour que le shplouk puisse durer le plus longtemps possible :

 

Nous comptons sur toi.

 

Jo | Le 12/12/2015 à 12:40 | [^] | Répondre

Re: Comquat TOUT change ici!

Une énorme konnerie?

Oh mais attend, ça fait longtemps que je n'ai pas fait ça!

Tout de suite là comme ça, je ne suis pas sûr de pouvoir...

 

Durell N. Moriarty | Le 16/12/2015 à 18:04 | [^] | Répondre

Re: Comquat TOUT change ici!

Je sais.
C'est vachement dur.
Ça nécessite un entrainement.
Consciencieux.
Régulier.
On n'a rien sans rien ma brave dame, même pas sur le shplooq.

 

Jo | Le 16/12/2015 à 21:19 | [^] | Répondre

Re: Comquat TOUT change ici!

Jo,

Merci avant tout pour tes précieux conseils en fessothérapie.
Cependant, un doute épistémologique me saisit: la flacidité de mes muscles postérieurs est-elle réellement un gage (ou tout du moins un des paramètres existenciels) de la survie du shplouc?
Veux-je faire durer ce cloaque virtuel?
Je n'en sais rien.
Ce billet n'est comme t'as pigé qu'un prétexte pour créer un peu d'espace pour écarter les fumisteries officielles sur la république qui exigeraient qu'afin d'assurer la sécurité on étouffe ce qui en fait l'intérêt, c'est à dire

être soi-même au milieu de tous
et non pas, comme ils voudraient, le contraire.

Or voilà t'y pas qu'être soi-même implique nécessairement d'ajouter de l'inattendu. Et lorsque l'inattendu arrive, plutôt que de lui appliquer aussitôt des réflexes du passé, ayons soin d'y accueillir l'à venir.

Mais non, on assiste à une surabondance de conformisme officiel et de manque d'imagination de la part des experts parleurs autorisés qui oblige les uns et les autres à l'autocensure.
C'est en celà  (aussi) qu'on attaque la démocratie (le sens de ce mot diffère et se modifie depuis la bouche de ceux qui l'éructent sans cesse, aux oreilles des oreilles bombardées)
Et je cause même pas des cerveaux.

 

leblase | Le 17/12/2015 à 11:04 | [^] | Répondre

Chez leblase on peut ouvrir les fenêtres

Ah leblase,

tu mets là le doigt sur ce qui me turlupine le plus depuis de nombreuses années maintenant : l'omniprésence du blabla discursif de tous ces gens qui croient que parce qu'ils ont une bouche et un accès aux médias il est absolument nécessaire qu'ils l'ouvrent sans arrêt sur tout et n'importe quoi.
Du fait qu'ils ne maitrisent finalement que peu de sujets (étant relativement humains la plupart du temps) et que, concomitamment, ils croient que leur avenir dépend du nombre de mots prononcés avec suffisamment de conviction devant le peuple ébaubi, ils ne peuvent que se faire l'écho approximatif de digests plus ou moins bien digérés par leurs collaborateurs, concurrents et autres interlocuteurs.
C'est ainsi que de digestions difficiles en vomis parcellaires réingurgités par ci par là on assiste aux éructations dont tu parles.
Démocratie, résilience, sécurité, ... rire ou pleurer ? je n'ai toujours pas choisi et je reste parfois figée, interloquée devant tant d'impudence. D'impudeur.

Je rêve souvent d'entendre des gens qui savent de quoi ils parlent.
Avec comme bonus le fait que ceux-ci, contrairement aux autres, ne sont jamais aussi péremptoires, aussi intolérants à la contradiction. Parce que la première chose que leur apprend leur expertise c'est qu'il n'en savent pas tant que ça.
(Des qui savent de quoi ils parlent il y en a souvent chez Elisabeth Quin, dans le 28 minutes qui en dure une bonne quarantaine, sur ARTE. J'ai bien aimé ceux-là, à partir de 13'30 environ)

Donc toi aussi tu étouffes ? Tu as besoin d'air ?
Je ne saurais trop te recommander, en plus des conseils précédents, de travailler dans une pièce bien aérée, surtout en hiver. C'est indispensable à une bonne oxygénation du cerveau.

 

Jo | Le 24/12/2015 à 17:23 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Si je peux être sérieux un instant, deux choses m'interpellent dans ton (à)propos.

D'abord, tu demandes si le Schplouk est toujours le Shplouk(sic) que volontairement tu ortographies différemment mais pas si Leblase est toujours Leblase. Ça c'est super louche. Tu cherches visiblement à détourner l'attention loin d'une info pourtant capitale!

Ensuite, pas un mots sur le sort de l'Arbre qu'on a débité pour fabriquer la hache de l'aïeul de ta tata (c'est pas facile à dire) Eulalie.

En tous cas, si tu as changé, je suis heureux de voir que tu nous caches toujours des choses.


"Est-ce que le nouveau DNM plait toujours à la nouvelle Jo ?"

Tu vois mes mollets dans la glace?

 

Durell N. Moriarty | Le 16/12/2015 à 18:27 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Non, je n'ai pas l'oeil suffiamment vif.
C'est à ça que ça sert la vue qui baisse : on distingue moins bien les imperfections des gens.
Après s'il n'y a que les mollets, ce n'est pas grave. Je ne suis pas très exigente sur cette partie de l'anatomie.

Pour ce qui est de leblase qui serait ou pas toujours un faux, tu penses bien qu'avec ma légendaire timidité je n'ai pas osé poser la question.
Je sais me tenir !
(la plupart du temps)

 

Jo | Le 16/12/2015 à 21:27 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

DNM,
Merci d'avoir fait attention au fond de mon questionnement.

J'en conclus cependant que tu n'es pas en mesure de me répondre, puisque tu me demandes des précisions sur la recette.

Je suis très déçu.

Néanmoins, je peux te le dire:

  1. deux pommes par cumquat,
  2. pas de sucre,
  3. un peu de vanille (une gousse pour huit pommes (ça fait combien de cumquat par gousse, toi qui es si fort en maths?),
  4. et du zeste de ce que tu veux .

merci leblase!

 

leblase | Le 09/12/2015 à 20:48 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

La question était, t'en souvient-il, de savoir si j'en avions mangé et ma réponse était (et est toujours) non, poil au hérisson. Mais je suis trop "deg" de te décevoir alors je vais essayer de me racheter mais fais moi un prix steuplé:

Le but étant  de trouver la valeur de Xc/g" (cumquat par gousse), "deux pommes par cumquat moins le sucre plus une gousse pour 8 pommes ça fait combien de cumquats" peut se poser ainsi:

2p/c +1g/p/8 - s) = Xc/g

Si pour une meilleure apréhension du problème tu remplaces l'unité de mesure "p/c" par "kg" par exemple qui est plus familière et que tu fais de même avec "s", "g/p" et "c/g" auxquelles tu substitues respectivement "cm" (centimètre), "l" (litre) et "h" (heure) qui ont aussi peu de choses à voir l'une avec l'autre, tu as maintenant:
Xh= 2kg + 0,125l- 1cm

Tu constates comme moi qu'il te faudrait un certain nombre d'heures pour évacuer ton repas, le demi pression qui l'accompagnait et un peu de ta virilité.

Par contre, pour les cumquats, je suis bien emmerdé.

Au pif comme ça, je dirais 4.

 

Durell N. Moriarty | Le 10/12/2015 à 19:41 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Ce qui est bien avec ta démonstration, c'est que si au commencement j'avais compris (pure hypothèse) ce dont je causais, c'est maintenant coulé au fond de la Caspienne lesté avec deux ou trois tonnes de polonium 21.

Vu la toxicité de cet élément radioactif, et le fait que le commandant Cousteau soit mort, on pourrait supposer que ça va rester dans la vase pour les siècles à venir,
MAIS:
étant donné que jusqu'à préssent le maître de la Caspienne s'appelle Poutine et qu'il utilise le polonium (dont je rappelle qu'il est également utilisé dans la fabrication des cigarettes) pour punir ses ennemis émigrés; que la santé de ses hommes-grenouilles lui importe autant que tu te soucies de ton prochain beefsteak (private joke), on peut penser que la solution du quotient pomme/cumquat/gousse de vanille sera peut-être rendue à l'humanité d'ici peu, dautant que les nouveaux sous-marins russes disposent d'un sas aménagé pour les forces spéciales.

Ce qui tend à montrer qu'une compote peut avoir des répercussions inattendues (tout au moins, non prévues au moment où l'on épluche les pommes, dont je ne saurais trop recommander qu'elles fussent bio)

 

leblase | Le 10/12/2015 à 20:55 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Mais c'est bien sûr!

Je pensais fuir dans le Larzac, assez à la mode depuis 1965,  mais c'était sans compter sur ces idées de génie que tu distilles toujours (sans le faire exprès). Je ne sais plus lequel de mes fournisseurs m'avait assuré depuis longtemps déjà pourtant que l'avenir était dans l'hydoponique. J'avais rigolé sur le coup.

Il est où ce Tanard de Fix? J'ai besoin de lui pour monter le plan d'un business qui ne risque pas de couler: Un verger bio au fond de la Caspienne.

En plus, si je peux récupérer le secret des cumquats...

 

Durell N. Moriarty | Le 16/12/2015 à 17:35 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

hello DNM!
le coup de la compote c'est juste une accroche pour les ménagères de moins de 50 ans
mais bon raté puisque c'est toi qui soulève la question des proportions de kumquat.comme quoi...
( à mon avis, le taulier  ne sait pas faire la compote)
tu crois qu'il a aussi la recette des loukoums à la rose?

 

elle | Le 11/12/2015 à 15:17 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Salut Elle

Mais je suis une ménagère de moins de 50 ans. Plus pour longtemps mais quand même. Alors sois je deviendrai bientôt dépensière, soit j'aurai plus de 50 ans. Je m'accorde le plaisir de te laisserréfléchir à cette question.

Tu serais "Loukoums à la Rose" toi? Je ne l'aurais pas cru mais si tu dois espérer des sucreries de la part de Leblase, attends-toi plutôt à des ballotines de ris de veaux sucrées à la betterave et au Monbazilac et bardées d'écorce de chêne dordognot, un délice très recherché à Périgueux...

Je tenterais si j'étais toi mais je suis encore une ménagère...

 

Durell N. Moriarty | Le 16/12/2015 à 17:54 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

la ménagère comme son nom l'indique est économe par nature et un rien l'habille.
je sais, cher DNM, que tu n'as rien contre les ménagères de plus ou moins 50 ans, ou alors tout contre

(tu vois , Jo, je n'ai pas changé)

 

elle | Le 17/12/2015 à 07:42 | [^] | Répondre

la ménagère n'est plus seule

Elle,
Bien qu'affriolante, ton image de la ménagère de 50 ans est également poignante: elle semble si seule.

Heureusement, leblase veille au bonheur des commentateurtrices:

J'ai donc trouvé un ménager pour ta ménagère.

N'es-tu pas au comble de la félicité?

 

leblase | Le 17/12/2015 à 10:51 | [^] | Répondre

Re: la ménagère n'est plus seule

cher Leblase, je sais que l'heure est aux leçons de morale républicaine et autres épouvantails, mais pourquoi ce besoin de coller un directeur de conscience à cette ménagère qui assume pleinement son rôle de sapin-dinde de Noêl?


 

elle | Le 17/12/2015 à 12:53 | [^] | Répondre

Re: la ménagère n'est plus seule

Heu...non, Elle,


Pour la direction de conscience, c'est au fond à droite
Mais je garde l'oeil dessus.

Et puis, ne serait-ce pas le ménager qui serait en quête de coller à autre chose que la conscience de la dinde? Genre (se) la farcir?

 

leblase | Le 17/12/2015 à 13:07 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

T'as plus toute ta (fort jolie) tête ou ce sont mes yeux d'ancêtre qui défaillent?  Ça donne envie de faire des côneries (c'est Jo qui sera contente...) ta nuisette  en sapin...

 

Durell N. Moriarty | Le 17/12/2015 à 15:52 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

Oh oui !
Fête des côneries !

 

Jo | Le 24/12/2015 à 17:26 | [^] | Répondre

Re: Comquat rien ne change ici!

 Que tu crois !

 

Jo | Le 24/12/2015 à 17:28 | [^] | Répondre

les bienfaits de la peur

 bon allez...je réponds au moins à une question

"L'absence d'esprit critique doit-elle devenir le courant de pensées dominant?"

d'après Obiwan kenobi, "la peur tue l'esprit"... après on en fait ce que l'on veut : de la compote de pommes, du jus de cumquat, du tagine au poulet/citrons, de la crème à épiler pour Elle, des fesses dures pour le taulier, une hallebarde pour Jo...bref tout sauf  sauf un truc qui ressemblerait à de la critique...

et vite vite...faut enchainer les axiomes avant que la peur ne se dissipe...!

- l'ordre vaut mieux que la liberté

-la liberté vaut mieux que TAFTA

- TAFTA vaut mieux  que le front National

- Le front national vaut mieux que Daech

-Daech vaut mieux que bachar…

 Bachar vaut mieux que poutine

-Poutine vaut mieux que Rohani

-Rohani vaut mieux que Nethanyahu

-Nethanyahu vaut mieux qu’Obama

-Obama vaut mieux que Merkel

-Merkel vaut mieux que l’Euro

-l’euro vaut mieux que le franc

-le franc vaut mieux que le clou

-le clou ne vaut rien

-Rien vaut mieux que la peur

-la peur vaut mieux que le chaos

-le chaos vaut mieux que l’ordre

 

Faudra bien un jour agir en fonction de ce qui serait bien et non en fonction de ce qui fait peur…encore faut-il y penser…

 

 

kb | Le 15/12/2015 à 16:42 | [^] | Répondre

Re: les bienfaits de la peur

Bon, alors j'ai lu ta liste très attentivement.
Tu sais ce que te disent mes fesses?

Sinon, ben je trouve que Rohani vaut mieux que Poutine, et que le pestou est préférable à la Bolognaise, mais!
Car il y a un mais:

..."agir en fonction de ce qui serait bien et non en fonction de ce qui fait peur"..

Non mais arrête de prendre des psychotropes kb, même si c'est du naturel genre champignon psylocibine qui pousse sur les excréments de ton troupeau (mille têtes m'as-tu dit? Des charolaises?).

Y a un mot très à la mode dans les salons au fort pourcentage d'énarques, c'est résilience.
Et ces petits messieurs-dames disent: attentats= sécurité, sécurité = résilience.
Sauf que la résilience s'oppose paradoxalement à la sécurité
Ainsi on constate que la population espagnole après les attentats de Madrid a montré beaucoup de résilience (les gens ont continué à vivre leurs vies) alors que le pouvoir flippait complètement, refusant d'attribuer à Al Qaeda la responsabilité de l'attaque et au contraire, blamant l'ETA.
Pareillement en France, on constate que passé les trois premieers jours, les Français manifestent, bougent ensemble, sortent sur les terrasses, vivent tandis que leur gouvernement et président parlent de guerre, mettent des flics et des soldats partout perquisitionnent les fermes bio, bref flippent.
La résilience est du côté des masses démocratiques alors que leurs dirigeants, en parlant sans arrêt de sécurité, mettent celle-ci en danger.
Donc, je suis sûr que si on ajoutait des cumqats dans le boeuf bourguignon, on assisterait à un grand moment de percée gustative

 

leblase | Le 15/12/2015 à 17:10 | [^] | Répondre

Re: les bienfaits de la peur

 faut dire que les dirigeants ont beaucoup plus à perdre que le petit peuple. Normal qu'ils s'affolent

Le vent du boulet passé, les bonnes habitudes reviendront au galop, les petits fours, les places réservées, les passe-droits, les décorations et les coupes de champagne. Pour le reste, ils ne servent à rien...pardon si...à s'affoler pour que leur résilience demeure

je t'envoies un tite boite de mes champignons?

 

kb | Le 15/12/2015 à 17:42 | [^] | Répondre

Re: les bienfaits de la peur

 
et puis tu sais quoi?   une tite photo de tes fesses fairait taire une fois pour toutes ces mauvaises langues qui en conjuguent l'aspect sous toutes les formes de la mollesse

joyeux Noël à toutes et  à tous


 

kb | Le 18/12/2015 à 11:26 | [^] | Répondre

Il pleut sur la ville !

J'aurais voulu vous raconter ma vie

Et vous avouer que je n'ai pas une bibliothèque
Ni un costume complet dans ma buanderie
Pas de manège tournant de cravates
Ni de mouchoirs en soie assortis,
Pour tomber les femmes qui s'effondrent
Je n'ai pas un stylo Waterman à la plume dorée
Au cliquetis qui attire l'attention
Je n'ai pas de toiles de maitres sur les murs
Et ce que j'écris
N'est ni poésie
Ni prose,
Surtout quand c'est l'hiver
Vers cinq heures de l'après-midi
Et que la nuit tire le rideau
Avant que le jour tire sa révérence
Et que mon élève de cour particulier
A besoin de la triste lampe de bureau
Qui ne fonctionne plus
Et que l’écho de ma voix
Dans cette chambrée du septième et demi
Encourage fortement
Au suicide sans raison
Avant même l'âge de raison.
 
A présent, le père de l'enfant,
Vendeur ambulant dans le métro,
Est de retour à son domicile
désespérés des enfants
Alourdi de ses gadgets de peu
Devançant la tempête.
 
Enfin il pleut sur la ville
 
J'aurais voulu vous raconter ma vie
Si les choses ne se passaient pas toujours ainsi
Pauvrement
Mais rien n'achève le poète
Plus que le bruit de la pluie
Sur le zinc là où la tuile est cassée
Et le roucoulement des pigeons
Prêts à s'accoupler
Après le tonnerre.

Traduction libre de l'arabe

 

laseine | Le 04/02/2016 à 18:11 | [^] | Répondre

Re: Il pleut sur la ville !

J'ai dix minutes pour raconter ma vie

Mes joies, mes peines
L'amour et la haine

Ce qui me transperce et me paralyse
Ce qui me réjouis et me transporte

Mes mensonges et mes faux-semblants
Mes croyances et mes engouements

Ce qui me fait lever le matin
Ce qui m'empêche de fermer l'oeil

Ce que j'ai fait
Ce qui me hante

Ce dont je rêve
Ce que je poursuis

Ce dont je suis fière
Ce qui me fascine

J'ai dix minutes pour raconter ma vie

Pour la faire entendre
Pour la faire palper

Pour témoigner
Pour contribuer

Pour rassurer
Donner des idées

Pour me soulager
Partir d'un autre pied

J'ai dix minutes
Ça y est c'est à moi

J'ai eu dix minutes
Qui a entendu le son de ma voix ?

 

Jo | Le 20/02/2016 à 22:52 | [^] | Répondre

Eucalyptus

Eucalyptus

 

laseine | Le 13/02/2016 à 13:24 | [^] | Répondre

Re: Eucalyptus

A part pour traiter les inflammations des voies respiratoires, soulager les douleurs rhumatismales et contribuer au maintien d'une bonne hygiène buccale ...c'est tout ce que ca fait :-)

 

doggy | Le 13/02/2016 à 18:56 | [^] | Répondre

Re: Eucalyptus

Je me souviens d'Eucalyptus au Maroc, soufflés par le vent sur la grande route qui descend de Casa vers le Sud, avec la promesse d'un changement.
Quand les feuilles sont agîtées par l'air, elles se retournent et font comme des brindilles d'acier, réfléchissent, un côté velours, un côté acier.
Je me souviens d'Eucalyptus dans un pays d'Afrique de l'Est dont on disait qu'ils furent apportés et plantés par un Ecossais si fort et puissant qu'il épousa des reines.
Car alors les femmes étaient reines en Afrique. Il n'y avait aucune de ces bêtises de pleutres qui voudraient les femmes sous la tente, sous 'ombre de leur mesquineries.
Je me souviens d'avoir porté un koala dans mes bras en Australie.
Là, pas besoin de voir les Eucaluyptus, Laseine, car ils sentent si fort cet arbre que tu voudrais plonger dans leur peluche.

 

leblase | Le 17/02/2016 à 20:28 | [^] | Répondre

Voyage d'hiver et d'été رِحْلَةُ الشِّتَاءِ وَالصَّيْفِ
Viens donc théier(*) avec moi
Changer l'eau en vain
La changer en vin
Menthe fraîche
L'été
Absinthe enivrante
L'hiver
Juste en l'honneur
Du temps perdu
 
لِإِيلَافِكَ
رِحْلَةَ الشِّتَاءِ وَالصَّيْفِ
تعال نَتَشَيَّأُ(*) معاً
نُغيّر الماء عبثا
نبدله خمرة
بنعناع مُنْعِش
في الصيف،
وبأفسنت مُسْكِر
في الشتاء،
فقط لتكريم ..
الوقت الضائع

Théier : faire une cérémonie de thé chez les nomades du Sahara التَّشَيُّءُ حفل شاي عند رحّل الصحراء

 

laseine | Le 13/02/2016 à 19:44 | [^] | Répondre

Re:

 Jolie poëme, j'aime bien. Et merci pour le partage en passant.

 

Marie-Louise | Le 12/05/2016 à 12:21 | [^] | Répondre

BREXIT

..
avec le temps,
la blessure profonde dans le tronc de l'arbre
devient un nid d'oiseaux ..

Sinon savez-vous ce qu'est le Brexit ?

 

laseine | Le 25/02/2016 à 22:39 | [^] | Répondre

oiseau

Tu sais mon shplouc bien aimé,
peu importe quel oiseau je voudrais devenir
J'en ai marre d'être cloué au sol

 

laseine | Le 25/02/2016 à 22:47 | [^] | Répondre

Re: oiseau

Laseine,

ton aveu me ramène à une observation récente, qui m'a frappé lors d'une mission il n'y a pas longtemps.


A quoi servent les lampes dans le ciel?

Sur l'empenage de cet oiseau mécanique on évoque un héros de la résistance. Beau gosse, le béret négligemment penché (au millimètre) sur la tête, le regard dressé loin vers la victoire, cet homme a sûrement mérité sa placardisation, mais aujourd'hui?
Quel est le vrai héros, si toutefois ce terme veut dire quelquechose, et quelle est la vraie résistance?
A quoi fait-on face?
Ces massacres et ces meurtres qui parsèment nos écrans sont-ils la source du malheur, ou l'expression du désespoir?
Lorsque des jeunes se font sauter dans un marché au Moyen-Orient au nom d'une idéologie très insuffisante ou mitraillent dans leurs écoles jusqu'à ce que les flics viennent enfin les délivrer d'une bonne balle dans la tête comme on fait tous les deux jours aux USA, ne sont-ils pas ceux qui se croient les héros d'aujourd'hui mais ne sont en fait que ceux qui,vraiment cloués au sol, - je dis vraiment car toi tu ne l'es pas, poète, puisque ton regard t'élève- des insectes nocturnes qui se brûlent à la lampe?
Ces jeunes donc, ne sont-ils pas des aveugles qui hurlent?
Et nos responsables politiques auto-transformés en flics et censeurs, en les prenant pour principaux adversaires, sont-ils complices de ce qui se trame dans le déséquilibre du monde, ou simplement des myopes qui la ramènent?
A qui fait-on face?
A qui doit-on faire face?

 

leblase | Le 26/02/2016 à 13:26 | [^] | Répondre

Shplouc and co

Ah oui, que ça fait du bien de remettre les pieds ici et de vous retrouver tous, mes faux vrais amis !
Ce week-end mon homme (dont j'ai oublié le nom sur ce blog, mon dieu ça doit être la vieillerie ; Jo tu as raison, 10 ans déjà !) nous a rapporté un hérisson qui dormait sous les feuilles : et vous avez soudain repris vie dans mon esprit. Prémonition ! Vous voilà tous là à leblaser à tour de clavier et à faire de la compote de pomme pour vanger nos droits républicains amoindris. Ce hérisson n'a peut-être pas encore sauvé les multivers mais il a le pouvoir de digitaliser le temps. 
Sans doute parce que le printemps est en avance cette année



(photo volée à hervé Kempf)

 

ancolie | Le 02/03/2016 à 10:02 | [^] | Répondre

Re: Shplouc and co

Coucou ancolie,
Alors comme ça tu ne te rappelles même plus du nom de ton homme?
Les femmes d'aujourd'hui, j'vous jure... Bpn, moi non plus je ne me souviens plus du nom que tu lui avais donné sur le shplouc. T'as qu'à lui demander.
Très bien, ton lien. Pas parce que ce serait le meilleur article sur le sujet,non, mais parce que ce sujet (ces sujets si l'on compte les manifs dans le Gard sur le shiste) est tellement révélateur.
Dès le départ de son quinquennat, Hollande et avec lui son premier ministre de l'époque, ont démontré d'une façon extraordinaire que loin d'avoir une vision, ils possédaient une étonnante cécité politique: en quelques semaines ils avaient défini pour la jeunesse la frontière de la mésentente profonde.
Ne pas comprendre que le peuple -c'est-à- dire, des gens- s'exprimait sur un sujet qui touchait à leur vie, c'était pire que répéter l'affaire de Tarnac où Sarko et Alliot-Marie voyaient (et créaient le concept) des anarcho-autonomistes.
Ils continuent de ne pas comprendre que leurs calcus de bureaux, d'officine, de compromissions, d'évaluations de la politique en termes financialisés sont ringards. Dépassés. Has been. Trucs d'énarques, brillants en théorie et nuls en pratique.
qu'on se souviennne (je le ressors) de cette explication d'Einstein:

"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne;
la pratique, c'est quand ça fonctionne mais qu'on ne sait pas pourquoi
Aujourd'hui nous avons réuni théorie et pratique:
rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi"

C'est le chemin vers l'abîme, et pour en sortir il va falloir avoir recours à des voies et des voix intermédiaires différentes de celles qui s'affichent sur nos écrans.

 

leblase | Le 02/03/2016 à 15:01 | [^] | Répondre

Re: Shplouc and co

Tiens justement à propos de voix, on entend pas mal parlé de celle-ci en ce moment : "Ma Voix", ce mouvement politique qui veut faire élire des anonymes à l'Assemblée. Et il y a aussi de jeunes start'uppers qui s'y mettent : Baztille. Bon, je me suis juste inscrite, j'ai pas encore testé leur système de propositions. Mais ça me fait envie, au moins au niveau local pour faire émerger des idées nouvelles pour notre village par exemple :-)

 

 

ancolie | Le 09/03/2016 à 12:05 | [^] | Répondre

Re: Shplouc and co

 bonjour,

déja que pour trouver la voie des voix intermédiaires il faudrait commencer par avoir de bonnes oreilles pour en décrypter la gamme
mais vu que tout le monde parle et que personne n'écoute on ne risque pas de savoir pourquoi rien ne marche... 

Jb...sourd muet

 

Jb Depotence | Le 11/03/2016 à 10:49 | [^] | Répondre

Nous devrions nous dire adieu en permanence, Nous devrions faire nos adieux tout le temps,  avec beaucoup de silence, de tendresse et de longs regards derrière les portes qui se referment. Nous devons nous habituer aux adieux comme aux lits de nos sommeils. Quiconque sort et referme derrière lui risque de ne pas revenir. Celui qui va chez le boulanger, tôt le matin, ou celui qui va juste à la cuisine, au fond de la nuit, pour boire un verre d’eau, pourrait ne jamais revenir au lit.

Quiconque se couche après avoir dit « bonne nuit » pourrait ne jamais se réveiller.

Beaucoup sont sortis souriants le matin et ne sont pas rentrés le soir, et plus aucun soir.

Beaucoup sont partis pendant que la pluie mouillait les néons et que nos paletots étaient trop courts pour nous couvrir de nos tremblotements, avec nos regards mouillés, nous les suppliions de rester.

Beaucoup se sont reflétés dans nos larmes éclatantes, en s'éloignant sans se retourner. Les saisons sont revenues à leurs époques, les oiseaux, et les fleurs sur les balcons fleuris, sont revenus aussi. Eux. Ils ne sont pas revenus.

Nombreux, très nombreux, sont ceux qui se sont endormis comme des enfants sur des lits de vieux. Nous n'avons pas entendu leurs gémissements dans la nuit. Ils n'ont réclamé ni eau, ni médicament, ni même, une dernière petite histoire. Quand le matin, le soleil se leva, et les papillons papillonnèrent dans les jardins derrière les fenêtres cuisines, et que c'était une belle journée, et que la matinée s'était rendue, soumise, à l'odeur du café, Ils ne se sont pas levés, ils ne se sont jamais levés.

Avec beaucoup de silence, de tendresse, de longs regards aux portes qui se referment, nous devons nous faire aux adieux, nous devons les devancer avant qu'ils ne nous devancent ...

Au lieu de dire bienvenue, nous devrons toujours nous dire : adieu.

Texte de Benmiloud traduit de l'arabe par Lahsen El Bouhali

 

laseine | Le 18/05/2016 à 18:05 | [^] | Répondre

Qu'est es ce

 Ce matin là après deux jour de doute je decidais que ce n'étais pas elle dans la boite mais moi débatisée.
Je n'avais pu faire sa toilette je n'avais pu caresser son corp froid je n'avais pu lui dire aurevoir en acceptant que je n'avais pu l'aider assez en vie.
Elle était à l'hôpital ce soir là et ils l'avaient laissée nue avant de la transférer avant le coma avant l'overdose du à de trop nombreux trou à cause de son cancer. Les reins bloqués les ovaires gonflés et personne ne pense alors à simplement perfuser de l'oestrogène vous savez cette hormone que l'on donne aux jeunes dames pour accelérer les accouchements.
Ils avaient crus avoir affaire à une quelqu'onque malade en manque alors qu'elle délirais.
Ils avaient cru qu'en deux heures d'ambulance le dossier se transfèrerais tout seul.
Elle leur a demandé saint joseph surement et c'était le nom de l'hôpital qui la soignais.
Seulement Paris ne sert pas que de réservoir à cons il sert aussi de laboratoire d'études pour jeunes médecins décomplexés.

Alors deux jours après moi même hospitalisé pour les besoins de la leçon de monsieur, monsieur a du m'annoncer sa mort.
Donc non pour moi à cette église à ce crématorium ce n'étais ni moi ni ma mère...
C'était juste une boite.

Je les hais tous ma famille qui ne m'a pas demandé conseil à moi tant qu'il était temps mon mari qui crois obéir à des ordres supérieurs faits de fanatiques.

Ma grand mère qui aurais du partir avant elle ou me soutenir pour que son propre fils comprenne son tord.

Ces gens qui étaient là et ne chantaient même pas comme si on laissait partir une coquille vide.

Et moi qui signe celà en quelque caractères alors que celon certains je ne sait même pas choisir les fleurs.

Pour moi elle n'est pas partie pour moi je ne suis pas en vie pour moi je n'aime plus personne...

Quel beau fait divers quelle véritée poignante quelle obscure colère tu contient sainte salope
Tu n'aurais pas même mérité de mouiller ces lèvres.

Elle dans l'ambulance elle demandais où sont mes papiers ? Ma soeur pleurais de dos...
Elle dans l'ambulance elle allait à la mort et c'est toi qui dirigeais l'orchestre.

Alors n'escompte pas me faire entendre le moindre echos de tes pas.
Tu n'es ni un renard ni un loup...
Tu ne portes pas d'ailes.
 

 

luce | Le 28/08/2016 à 12:17 | [^] | Répondre

Re: Qu'est es ce

Tu me gonfles la plupart du temps et c'est en partie pour ça que j'ai arrêté de shplouquer mais là, comme ça t'arrive parfois, tu sors un très beau texte.

 

leblase | Le 10/04/2017 à 13:50 | [^] | Répondre

Re: Qu'est es ce

Je sait et je le regrette autant pour les autres que pour moi.

 

yluce | Le 10/01/2018 à 13:34 | [^] | Répondre

Des marins ne possédant pas leurs barques
Leurs filets déchirés
N'ont pris
Que
Les flots

Des marins silencieux
Discrets
Aux traits du visage
qui ressemblent aux roches de la plage
Aux yeux ahuris des noyés
Qui fixent le crépuscule
Sans vigueur
Et sans regret

Ils rentrent les paniers vides
Ils trainent des pieds sur le sable lourd
Silencieux
Discrets

Comme un soir abandonné sur le ciel du shplouc

...

 

laseine | Le 31/08/2016 à 13:54 | [^] | Répondre

Hommage au poète

Dans la sécheresse terrible
Et les couleurs enflammées du mirage
Quand les vivants ne trouveront plus rien à boire
Pas même une goutte d'eau
Un chiot albinos décharnés
Les yeux couleur ambre
Viendra Urinera sur ta tombe
Et arrosera ainsi l'hibiscus
Pour qu'il fleurisse
Telle est la reconnaissance
Que mérite
Un poète

Texte arabe de Mohamed Benmiloud

 

laseine | Le 04/09/2016 à 19:12 | [^] | Répondre

Re: Hommage au poète

Dans la sécheresse terrible
Et les couleurs enflammées du mirage
Quand les vivants ne trouveront plus rien à boire
Pas même une goutte d'eau
Un chiot albinos décharné
Les yeux couleur ambre
Viendra pisser sur ta tombe
Et arrosera ainsi l'hibiscus
Pour qu'il fleurisse
Telle est la reconnaissance
Que mérite
Un poète

 

laseine | Le 04/09/2016 à 19:13 | [^] | Répondre

Le père Lachaise près de chez vous

, ,

-------

Quand, enfant un jour, j'ai mal dessiné la lettre "Za", l'institutrice m'a ordonné d'effacer le tableau avec ma langue. Le goût de la craie fut un peu étrange au début, puis, est en quelque sorte, devenu très vite, très délicieux. J'ai léché le mot et toute la phrase ne laissant que le point au dessus du caractère "Za". J'ai bien essayé de tendre ma langue mais il était beaucoup trop haut.
La semaine dernière, je me trouvais dans un café, avec une fille que j’avais connue sur le schplouc il y a longtemps. Elle m'a demandé de lui parler un peu de moi mais je n'en ai rien fait.

Le café s'est refroidi dans la tasse et l'eau a tiédi dans le verre, le cendrier s'est rempli une fois de plus après que le garçon de café qui jouait bien au garçon de café l'avait vidé à plusieurs reprises. Les cendres de cigarettes envahissaient la table, la sous-tasse et le Smartphone de la fille qu'elle avait déposé très près du mien sur la table. Elle fumait également, alors elle s'était servie des cigarettes dans mon paquet après avoir vidé le sien et j'utilisais son briquet après avoir vidé ma boîte d'allumettes. Le temps est passé très vite sans que nous y prêtions attention, la nuit est tombée, le clients du café se sont renouvelés plusieurs fois, j'ai raté le rendez-vous professionnel que j'avais et elle a raté le train qu'elle devait prendre.
De nombreux nuages bas et lourds ont traversé le ciel sans qu'il pleuve et sur l'écran de télé au mur, des secouristes ont extrait de nombreuses victimes sans qu'on lise le lieu de l'évènement dans les sous-titres. Des casseurs ont rejoint des manifestants et bientôt les CRS vont charger et tous ces gens se battront dans l'écran au dessus de notre table pendant un long moment sans réussir à briser le silence qui régnait entre nous.

Une envie pressante de pisser m'était venue mais je la reportai laissant mes jambes trembloter pour atténuer la douleur. Son téléphone a sonné plusieurs fois. Elle se contentait à chaque fois de raccrocher et d'envoyer un bref SMS, j'imagine le même pour tous : je te rappelle.
Au fil du temps, il n y avait plus de cigarettes, plus de gaz dans son briquet, plus de charge dans la batterie de son téléphone mais elle était toujours là à attendre.
Quant à moi, je n'ai pas cessé pendant tout ce temps, de tourner ma langue dans ma bouche, en contemplant le grain de beauté en haut de son visage, comme si c'était le point sur le caractère "Za" que j'avais laissé sur le tableau noir il y a des années.

 

laseine | Le 10/04/2017 à 02:46 | [^] | Répondre

Re: Le père Lachaise près de chez vous

Pas une fois elle n'a regardé mes yeux ni répondu au moindre de mes propos genre ahan d'accord ah bon. Pas une fois elle n'a touché à sa tasse de thé (ça lui avait pris deux plombes pour choisir sa commande: un thé ceci ou celà? Ou plutôt une eau minérale ah mais on n'a pas des Abatilles Madame? Ou alors c'est quoi vos bières pression la Leffe, la 16 et la Guiness Madame oh mais j'avais dit que ej boirai plus de bière)
Pas une fois j'ai eu l'impression qu'elle écoutait le sens superficiels de mes mots mais plutôt le timbre signifiant de ma voix.
Je lui disais que c'était fini. Que c'était moi, pas elle, comme je fais toujours pour la laisser sans culpabilité. Qu'elle soit certaine que tous les glitches venaient de moi.

Je suis parti après pour voir cette expo au Museo Nacional de arte de Catalunya. J'en étais à la soixantième photo à peu près, un très beau cliché de Willy Ronis pris en 36 lors d'une réunion d'ouvrières dans l'usine Citroën de Javel quand j'ai vu qu'elle se tenait à l'entrée de la petite salle, elle-même perdue dans les grandes salles.
Elle était habillée en bleu très sombre, profond. Mêmes ses jambes étaient teintes dans des collants de cette couleur. Mais elle portait des escarpins à hauts talons, et ses cheveux d'or tranchaient sur tout le monde d'"Insureccions" le thème de l'expo.
Ses yeux étaient tranquillmeent fixés sur moi.
Elle a attendu que je finisse de faire le tour, il y avait une série prise en 73 au Chili, avec un homme qui regardait le photographe comme s'il savait que c'était son dernier jour avant de se faire tuer par un soldat. Comme si ce regard sur un tirage de papier valait l'éternité.
Elle a emboîté mon pas de façon naturelle, tranquille, sûre que je l'attendrai à un moment ou à un autre.
Elle était trop belle pour moi, trop jeune, mais surtout elle venait trop tôt dans ma journée.

 

leblase | Le 10/04/2017 à 14:04 | [^] | Répondre

Re: Le père Lachaise près de chez vous

Tiens, miracle au père Laseine !

un boablog qu'on croyait mort a refleuri ;-)




 

elle | Le 11/04/2017 à 11:36 | [^] | Répondre

Re: Le père Lachaise près de chez vous

C'est le printemps pour tous !

 

laseine | Le 11/04/2017 à 13:05 | [^] | Répondre

Re: Le père Lachaise près de chez vous

 il est bien le printemps
quand l'an se compte en bourgeons
la voix fleurie,
les mots en travers
la gorge déployée
où vos jeux font collines 
massif tout de même le chêne de la morte
mais sans elle, point de renouveau
paix à son âme
quand dans les coeurs
s'enterrent nos mamans

 

Jb Depotence | Le 02/05/2017 à 11:15 | [^] | Répondre

"L'absence d'esprit critique doit-elle devenir le courant de pensées dominant?"
Est-ce encore une question, leblase ?

youtu.be/ku-_Lv3rmc0

 

Anonyme | Le 24/04/2018 à 09:52 | [^] | Répondre

Re:

Il n'y a plus personne ici ?

 

Anonyme | Le 01/05/2018 à 17:12 | [^] | Répondre

Re:

Le taulier moi-même s'est abonné aux absents.
Qui es-tu anonyme?

 

leblase | Le 03/05/2018 à 18:49 | [^] | Répondre

Re:

le taulier joue les filles de l'air, et se plaint de l'absence dès ce, prie, crie, tique ?
regardez le lien...

 

Anonyme | Le 03/05/2018 à 20:56 | [^] | Répondre

OK, il y avait un bug... Ca devrait marcher :

youtu.be/ku-_Lv3rmc0

 

Anonyme | Le 20/05/2018 à 13:04 | [^] | Répondre

Non, toujours pas...
Vous effacerez les essais infructueux...

youtu.be/ku-_Lv3rmc0

 

Anonyme | Le 20/05/2018 à 13:06 | [^] | Répondre


https://youtu.be/ku-_Lv3rmc0

 

Anonyme | Le 20/05/2018 à 13:07 | [^] | Répondre

Voilà, c'est bon, il ne faut pas faire confiance aux formulaires formatés...

https://youtu.be/ku-_Lv3rmc0

 

Anonyme | Le 20/05/2018 à 13:09 | [^] | Répondre